Projet APERLA

Projet APERLA

Projet APERLA

Dans le cadre du développement de la culture scientifique en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, la classe de 2nde ASSP participe en 2015/2016 au projet APERLA « Eau : molécule vitale sous haute surveillance »

 

Ce projet sur la thématique de l’eau doit permettre aux élèves de comprendre les liens entre recherche scientifique et préoccupations environnementales liées à l’eau.

 

IL se déroule en mars 2016 en 3 actions :

 

  • 7 mars de 10h à 12h

Un intervenant, M. ROURE explique aux élèves lors d’une activité dirigée au CDI :

  • La région PACA et les particularités de ses climats montagnard et méditerranéen qui impactent sur la demande inadaptée en eau ( occupation de la zone littorale en saison touristique).
  • L’influence de l’homme avec des constructions très anciennes : l’aqueduc de Mons à Fréjus, l’aqueduc de Marseille, le canal du Verdon, le barrage de St Cassien, la jonction du Verdon à St Cassien.
  • La politique française en matière d’eau
  • Le développement économique de la région PACA et ses aménagements
  • L’intérêt actuel des lacs artificiels.
  • L’aménagement hydraulique et l’eau dans le secteur agricole.
  • La consommation d’eau au quotidien et la prévention par rapport à la facture d’eau.
  • La présentation des cours d’eau Méditerranéens en général et de la Siagne en particulier.
  • Les impacts de l’homme sur les milieux (Loisirs, agriculture, industrie…)

 

  • 14 mars 2016 de 9h à 15h en sortie pédagogique avec M. ROURE

Le départ a eu lieu à 9h du lycée avec prise en charge en bus.

Les élèves étaient en tenue confortable ( baskets)

LIEU « La Chapelle » à Tanneron.

Sortie pédagogique sur les berges de la Siagne et du Biançon (affluent) à Saint Cassien des bois (Tanneron) à environ 40 minutes du Lycée afin de découvrir un site naturel sensible.

OBJECTIFS : découverte du milieu, prélèvement de faune benthique et mesures physico chimiques.

Les paramètres mesurés sur place dans l’eau du Biançon et dans la Siagne ont été les suivants :

  • Température de l’eau ( avec 2 types de thermomètres)
  • Mesure de pH ( acidité et basicité) avec pHmètre électronique et papier pH.
  • Mesure des sels minéraux : salinité de l’eau, conductivité et mesure des phosphates.

Une réflexion a été menée sur une évaluation du débit de la rivière de différentes façons.

Des questions ont été posées sur la potabilité de l’eau.

Des échanges intéressants avec les élèves ont suivi sur le rôle de la forêt « ripisylve » autour de la rivière ( Pourquoi des arbres et une forêt sont utiles en bord de rivière ?)

 

La dernière partie de l’atelier a consisté à prélever des larves et organismes dans l’eau de la rivière : les élèves munis de bottes cirées ont pêché avec des mini passoires afin d’identifier les organismes à partir de grandes planches illustrées. L’objectif étant de comparer l’IBGN ( Indice biologique normal globalisé) et de définir l’état de pollution de la rivière. Un numéro de 1 à 10 permet donc de comparer la pollution des rivières en général.

 

Un pique-nique a suivi dans ce cadre merveilleux qui a plu à tous.

 

Une ballade à proximité a conduit à une jolie cascade et à un environnement très dépaysant ( en bas d’une tour.

 

La météo a été très favorable ce jour-là.

 

-29 mars 2016 de 10h à 12h. ( avec M. ROURE)

Au CDI sont prévus : l’exploitation de la sortie, la détermination de la faune rencontrée et l’ interprétation des mesures enregistrées et des résultats.

Suivra une discussion sur les solutions de préservation du milieu.

 

Les élèves sont accompagnés tout au long de ce projet par Mme Jacquemard, professeur de sciences physiques et Mme Bec-Julien, professeur de SMS.

Mme Beluche, documentaliste participe aussi aux ateliers et à la sortie pédagogique.

 

 

Commentaire (1)

  • Maingret

    Une tres belle initiative pour sensibiliser nos jeunes et les amener à réflechir aux problematiques liées à l environnement dans notre région. Bravo

Postez une réponse